Sondage Touristes/ Poll for tourists:
Lorsque la plage sera détruite pour construire le port quelle sera votre décision?
Once the beach will be destroyed to be replaced by the harbor what will be your decision?
Je continuerai d' aller à Brétignolles Je boycotterai la Vendée pour sanctionner la mutilation
du littoral soutenue par le département
Je changerai de destination Je boycotterai Brétignolles
www.sauvetacote.fr
IL MANQUE 36 000€ pour les frais de justice
AIDEZ l'asso la Vigie à défendre la plage
Lien Cagnotte
     
 Vue Avant-Apres 
| Carte des bouchons dus au pont |                          Sondage Locaux: Contre / Pour

La plage et la dune de la Normandelière en grand danger de destruction
Manifestez votre opposition!
Dites NON! au port de Brétignolles sur Mer

Vous êtes plus de 30 000 touristes sur la commune de Brétignolles tous les jours en été,
10 fois la population à l'année
500 fois le nombre quotidien moyen d'usagers d'un port de 1000 anneaux en été!

Cette plage est aussi la vôtre
VOTRE MENACE de BOYCOTT de Brétignolles PESERA LOURD
Faites le savoir - PARTICIPEZ au SONDAGE



VOILA CE QUE LE MAIRE DE BRETIGNOLLES, la CC du PAYS de VIE et LE DEPARTEMENT DE LA VENDEE
VONT DETRUIRE SI ON LES LAISSE FAIRE


"Août 2020. Soleil, douce caresse du vent. Vous êtes enfin allongés sur votre plage favorite à la Normandelière à Brétignolles sur Mer sur la cote vendéenne, où vous venez tous les étés avec vos enfants qui adorent cet endroit magnifique, la petite crique calme où ils se baignent sans risque et ses rochers qu'ils explorent comme des aventuriers
Mais cette année toute est différent. Après 2h vous n'en pouvez déjà plus.
Il y a désormais un port de plaisance juste derrière, à la place de la dune où vous aimier aller respirer le matin les senteurs des immortelles
Vous qui aimez tant ça, vous n'avez même pas pu aller marcher au bord de l'eau plus de 200m parce que désormais la plage est coupée en deux par un chenal de 50 m de large. Il faut faire un détour de 1km par le port pour pouvoir passer de l'autre côté.
Au lieu des clapots, des embruns et de l'horizon, depuis 2h vous avez dû encaisser les bruits de moteur et les remous des bateaux qui passent dans le chenal à 100 m de vous - 1 toute les 2mn - l'odeur de fioul parce qu'il y a ce jour là une très légère brise sud ouest, et en guise d'évasion pour vos yeux, tant espérée toute l'année depuis votre bureau, devant vous 2 murailles de roches et de béton, installées là parait-il pour protéger votre plage par ceux-là même qui l'ont éventrée. En plus vous avez dû constamment être sur vos gardes et pas mal hurler au dessus des décibels des moteurs parce que vos petits s'approchent trop près du chenal. Normal, c'était là où ils se baignaient l'année dernière, avant le port.
Même pas 5 mn de sieste...
Vous êtiez déjà pas mal remontés parce qu'à l'aller à cause du chenal vous avez dû faire 1km à pied depuis le parking pour trouver une place sur la plage là ou l'an passé il n'y avait que 300m et à peine 5mn.
Mais la galère n'est pas finie...
Au retour impossible d'atteindre votre véhicule garé sur le parking de l'autre côté du chenal. Le pont est levé pour laisser passer des bateaux. 30mn plantés devant le tablier dressé comme un immeuble. On vous dit que vous pouvez contourner le bassin par la passerelle piétons à l'autre bout du port mais 800 m de marche en plus, c'est trop, vous êtes fatigués, même les enfants n'en peuvent plus. Avec des sacs et quand le parking n'est qu'à 250 m de l'autre côté du pont, autant attendre sa levée. Quand vous l'atteignez enfin ce cher parking (il sera payant parait-il), vous êtes des centaines de véhicules à vouloir partir en même temps et il y a déjà des bouchons partout parce que la levée du pont a bloqué la circulation. Si tout se passe bien, entre la plage et le retour au camping situé à 2km, il vous aura fallu 1h30: 20 mn de marche, 30 mn d'attente et 40 mn de bouchon.
Et celà, tous les jours de beau temps en été parce que vous et les bateaux, vous allez à la mer en même temps, quand il fait beau"

Cauchemar? Non. Réalité dès 2020 si rien n'arrête la bétise destructrice d'une poignée d'élus locaux soutenus par ceux du département de la Vendée
Le projet de création d'un port de plaisance de 1000 anneaux qui éradique la dune et réduit la plage de la Normandelière à 2 moignons mutilés traversés de béton a été avalisé par une commission d'enquête publique peu regardante et qui a "oublié" de prendre en compte de nombreux points cruciaux qui lui ont été pourtant soumis et qui sont présentés en détail sur ce site.
Et malgré toutes les évidences de l'absurdité de ce projet, le préfet de la Vendée vient en juillet 2019 d'autoriser la construction du port.
Parcourez le dossier, vous constaterez à quel point ce projet est inutile, élitiste et fallacieux et que la côte doit faire face à des enjeux bien plus urgents que faire plaisir à quelques plaisanciers et à quelques élus autant inspirés par la beauté des paysages dont ils ont la charge qu'une carpe devant un poème de Victor Hugo.

Si cette mutilation d'un paysage magnifique, si ce viol des consciences de ceux que ce paysage habite depuis toujours vous ecoeurent,
MANIFESTEZ VOTRE INDIGNATION
Participez au sondage, que vous soyez résident ou touriste, votre avis compte. Et n'attendez pas, le temps presse!
AIDEZ l'association LA VIGIE à rassembler les fonds nécessaire aux actions en justice en participant à la cagnotte (voir haut de page)

Manifestez votre opposition à ce projet si vous ne voulez pas un jour , dès l'année prochaine, la gorge nouée devant le ventre déchiré d'une jolie plage et ses prothèses en béton, entendre une voix intérieure vous accuser de non assitance à plage en danger

Et si vous décidez de boycotter les côtes de Vendée pour vos vacances lorsque la plage sera détruite, n"hésitez surtout pas à en faire part aux autorités locales via ce sondage en ligne: préfet, conseil général de la Vendée, communauté de communes du Pays de St Gilles et à la municipalité de Brétignolles qui sont à l'origine ou soutiennent ce projet.
5% de touristes en moins pesent plus que les retombees économiques d'un port.
Ces autorités qui n'ont d'yeux que pour les bilans comptables au point d'y engloutir leurs plages sauront apprécier votre décision!


Et si vous étiez en faveur de ce projet et avez changé d'avis après avoir lu ce dossier, c'est tout à votre honneur.

Chapitre suivant: Présentation du dossier


Reproduction interdite sans consentement du site sauvetacote.fr - contact : info@sauvetacote.fr